Réalités plurielles étudiantes : enjeux et défis Journée de la pédagogie universitaire

Présentation

RÉALITÉS PLURIELLES ÉTUDIANTES : ENJEUX ET DÉFIS?

Depuis l’explosion scolaire des années 60 où l’accessibilité aux études supérieures est devenue possible et ouverte à tous, plusieurs générations d’étudiants ont défilé dans les classes et les amphithéâtres des universités québécoises, comme ailleurs. D’un enseignement élitiste à celui de masse, l’enseignant universitaire fait encore face à des attitudes, des valeurs, des caractéristiques sociales et culturelles en continuel changement.

De fait, rien des traits caractéristiques de l’étudiant dit « traditionnel » ne demeure aujourd’hui. Bon nombre d’étudiants entretiennent un « rapport aux études non traditionnel par l’occupation d’un emploi, des responsabilités parentales, un cheminement à temps partiel ou le retour aux études. » (MERST, 2013 : p.3)[1]. De plus, la diversification de la population étudiante est à l’image de notre société, notamment par la présence en hausse phénoménale des étudiants en situation de handicap ou à besoins particuliers[2].

À l’automne 2015, la génération qui était la plus représentée à l’UQAM est la génération dite « Y (ou Millennial Generation) »[3], soit celle des personnes nées entre 1982 et 2000 (SPARI[4]). Selon Garceau[5] cette génération se caractérise par l’importance qu’elle accorde à la famille, à l’amitié, leur conscience environnementale et sociale entre autres. Ces jeunes, âgés de 16 à 34 ans, sont également performants en équipe, de la garderie jusqu’à l’université, sont ouverts au changement et ne vivent pas pour travailler, mais travaillent pour vivre.

Ces constats ont fait émerger plusieurs questions qui ont permis de déterminer les objectifs de cette journée.

  • Quels sont les défis des enseignants universitaires devant ces nouvelles populations étudiantes?
  • Comment la présence des technologies de l’information et de la communication (TIC) a-t-elle transformé l’apprentissage et l’enseignement?
  • Quelles sont les pratiques pédagogiques qui favorisent le mieux l’apprentissage en contexte de diversité étudiante?

 


[1] Conseil supérieur de l’éducation (2013). Parce que les façons de réaliser un projet d’études universitaires ont changé…, Avis au ministre de l’Enseignement supérieur de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Québec, juin 2013.

[2] Le nombre d’étudiants en situation de handicap dans les universités est passé de 2 360 à 9189, entre 2005 et 2014. Le nombre d’étudiants ayant un diagnostic de handicap non visible qui sont présents dans les classes universitaires a triplé: trouble d’apprentissage, trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité, trouble de santé mentale, trouble du spectre de l’autisme (SASESH, 2016)

[3] Il existe quelques dissidences dans la littérature scientifique (Desrosiers, 2016; Roland et Vanmeerhaeghe, 2016; Margaryan, 2011) en ce qui a trait aux périodes de vie des différentes générations.

[4] Environ 35 347 étudiants sur une population totale de 42 816 étudiants.

[5] Garceau J (2012) La cohabitation des générations, Les éditions La Presse

Programme

Journée de la pédagogie universitaire
Mercredi 17 mai 2017

RÉALITÉS PLURIELLES ÉTUDIANTES : ENJEUX ET DÉFIS


Salle DS -R515

Grand témoin : Yves Mauffette, professeur au Département des sciences biologiques de l’UQAM

8h30 Accueil, inscription, café et thé
9h00 Mot de bienvenue du Vice-recteur à la Vie académique, Monsieur René Côté.
9h15

Conférence d’ouverture

« La cohabitation des générations à l’Université » par Josée Garceau

10h30 Pause Café Pecha Kucha[1]
11h00

Comprendre l'éducation inclusive en milieu universitaire: quelques balises pour penser sa pratique ? Par Marie-Pierre Fortier

12h30 Dîner sur place
13h30 Mot de bienvenue de la Vice-rectrice aux Systèmes d'information de l'UQAM, Madame Magda Fusaro 
13h40

Les environnements numériques d’apprentissage : Pourquoi, comment? par Alain Stockless

 

15h20 à 16h00

 

Pause Santé  suivi d'un café discussion sur les thèmes de la journée

16h00  à 17h00

Activité de synthèse et clotûre avec Yves Mauffette

17h00

Salle de la Faculté des sciences humaines (DS-1950)

Cocktail et Remise des prix d’excellence en enseignement de l’UQAM, par monsieur René Côté  

 

 

[1] En japonais, Pecha kucha signifie «le bruit de la conversation». Il s’agit d’un format de présentation original fondé sur la règle: présentation 20 images, chacune projetée pendant 20 secondes. Les présentations permettent l’exploration d’un service de l’UQAM à travers les éléments essentiels dans sont offre de services au personnel enseignant.

Inscription

Inscription gratuite, mais obligatoire

Formulaire d’inscription

Votre inscription vous donne accès à l’ensemble des conférences. Elle inclut également le repas du midi et le cocktail de clôture (vins et fromages) pendant lequel seront remis les prix d’excellence en enseignement de l’UQAM.
Les participants qui ne souhaitent pas participer à l’une ou l’autre de ces activités sont priés de nous l’indiquer par courriel au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. le plus tôt possible.